lundi 27 mars 2017   -   02 : 38 : 37  

Les communes

Elles sont 36 772, toutes administrées par un maire et un conseil municipal.

Le maire est le personnage politique le plus proche, celui qu'on rencontre le plus facilement et dont les décisions influent directement sur la vie quotidienne. C'est pourquoi l'élection du conseil municipal, lequel élira à son tour le maire, est un grand rendez-vous.

Photo Le maire est donc le premier personnage de la commune, mais il travaille en équipe. Une fois par trimestre, au moins, il réunit le conseil municipal qu'il préside. Tous discutent des affaires de la ville : faut-il construire des pistes cyclables ? Faut-il augmenter les subventions au club de football ou de rugby ? Doit-on embaucher de nouveaux employés à la mairie ? Quand doit commencer la construction de la nouvelle piscine ? Chacun donne son avis, et ces réunions sont parfois animées. Pour faire appliquer les décisions prises par le conseil, le maire signe un arrêté municipal.

Le maire représente aussi l'État. C'est ce titre, symbolique, qui lui permet de célébrer les mariages et de tenir les registres d'état-civil où sont notés les naissances, les décès...

Budget serré

Etre maire, c'est d'abord gérer les ressources de la commune. C'est-à-dire chercher à équilibrer dépenses et recettes. Tel est l'objectif du budget communal.

Photo Les rentrées d'argent proviennent :

  • des impôts locaux (par exemple, la taxe d'habitation payée par tout occupant d'un logement);
  • des subventions versées par l'État, mais aussi par la région ou le département;
  • des emprunts, souvent destinés à faire face à de gros travaux : la construction d'un pont ou d'un port, par exemple;
  • des services payants : les pièces de monnaie glissées dans les parcmètres vont dans les caisses de la commune, tout comme les billets d'en trée à la piscine ou au théâtre municipal.
  • du revenu des domaines communaux : quand une ville possède une forêt dont elle vend le bois ou des immeubles qu'elle loue, l'argent récolté lui revient, etc.

A l'inverse, pour permettre à ses administrés de bien vivre, le maire doit aussi dépenser d'importantes sommes d'argent.

Pour quoi faire ?

  • verser leur salaire aux employés de la commune qui assurent la bonne marche de la mairie;
  • payer les frais de fonctionnement et d'entretien : par exemple, nettoyer les caniveaux, récolter régulièrement les poubelles ou faire réparer les feux rouges en panne;
  • verser des aides sociales comme le RMI (revenu minimum d'insertion) ou des subventions aux associations sportives ou culturelles;
  • investir dans des travaux d'équipement : un stade, un jardin public, une école primaire... En effet, la mairie gère seule la construction et l'entretien des écoles primaires.
  • rembourser les emprunts après un gros investissement...

Paris, Marseille, Lyon : des cas à part

Photo Ces trois villes sont si vastes qu'elles ont été divisées en arrondissements (il y en a 20 à Paris). Depuis 1982, les habitants de chaque arrondissement élisent un conseil municipal qui siège dans une "mairie de quartier".

Des maires en or

Vous connaissez les Oscars, les Césars, les Molières, les Victoires... Et les Mariannes d'or ? Chaque année, ces trophées récompensent les maires dont les réalisations ont amélioré la vie de la commune. La distribution à domicile de repas pour les personnes âgées, par exemple; ou bien la fourniture d'ordinateurs dans les écoles primaires; ou encore la création d'un journal gratuit pour informer les citoyens de ce qui se passe dans leur ville. Toutes les villes sont concernées, et pas seulement les plus grandes !

Comment le maire est-il élu ?

Photo En fait, on n'élit pas directement le maire, mais l'équipe appelée à le seconder : le conseil municipal, qui désigne ensuite le maire. Voilà pourquoi on vote pour une liste de plusieurs personnes.

La façon de voter varie selon la taille des villes :

dans les communes de plus de 3500 habitants, le scrutin de liste est majoritaire à deux tours : lors du premier tour, la liste ayant obtenu la majorité absolue (c'est à dire au moins la moitié des bulletins de vote + un) décroche la moitié des sièges au conseil municipal; les sièges restant sont attribués à tous les autres candidats ayant obtenus au moins 5% des voix. Si aucune liste ne remporte cette fameuse majorité absolue, un deuxième tour est organisé : seuls les candidats ayant obtenu 10% des voix y participent. Finalement, celle qui obtient le plus de suffrages est élu, même s'il n'y a que quelques voix de différence avec la deuxième. La liste vainqueur obtient la moitié des sièges au conseil municipal.

dans les communes de moins de 3500 habitants, on pratique aussi le scrutin de liste majoritaire à deux tours. Seule petite différence : les votants peuvent rayer certains noms d'une liste et les remplacer par les noms de candidats d'autres listes ! Cela s'appelle le panachage.

Maires et conseillers municipaux sont élus pour 6 ans.

Pour être candidat au mandat de maire, il faut : être électeur dans la commune, de nationalité française et âgé d'au moins 18 ans.


retour en haut

  Elections Présidentielles


Mandat de
Nicolas Sarkozy

Résultats


  Elections Législatives


XIIIe législature :
Majorité UMP

Détails


  Présidence

  Gouvernement

  Assemblée Nationale

  Sénat

  Journal Officiel

  Légifrance

  Service Public